Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil Cliquez L'image Ici

  • : Cameroun -Tic & développement.net
  • : Portail d'information du Réseau d'organisations de la société civile Camerounaise œuvrant pour les Tics et le développement durable du Cameroun
  • Contact

  • camticdevelop.net
  • Le réseau RICPTID collecte et indexe les information provenant de plus de 250 organes de presse ou média ainsi que  200 autres sources d'informations sans oublier ceux rédigées par les correspondants du réseau  RICPTID ses informations sont
  • Le réseau RICPTID collecte et indexe les information provenant de plus de 250 organes de presse ou média ainsi que 200 autres sources d'informations sans oublier ceux rédigées par les correspondants du réseau RICPTID ses informations sont

QUI EST EN LIGNE

Nombre de visiteurs ce jour
et ceux en ligne à l'instant

weblogs

ACTUALITEE TIC & DEVELOPPEMENT

Le réseau RICPTID collecte et indexe du contenu provenant de plus de 250 organes de presse ou media ainsi que  200  sources d'informations sans oublier ceux rédigées par les correspondants du réseau ses informations sont basées sur les Tics et le  développement durable ayant une portées sur le Cameroun et l'Afrique                               
Pour tous ceux et celles qui désirent soutenir nos actions , veuillez cliquer simplement   sur les publicités  affichées sur notre blog   Michel Fosso (Coordonnateur du RICPTID) mail:micfosso@yahoo.fr-  Tél:  +237 677 69 56 18   
                

Dérniers Infos TIC & Developpement

Cameroun. Réseaux Sociaux : Paul Biya veut des ministres «Androïdes» Après avoir demandé le 11 février dernier, lors de la 50ème Fête de la Jeunesse, à la jeunesse dite Androïde de son pays, de saisir les opportunités qu’offrent les TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), le président Paul Biya prescrit à ses ministres d’être plus présents sur le World Wide Web.
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 08:14
THEME/ TIC ET GENRE

De nos jours, il est reconnu que le développement d’un pays est intimement lié aux savoirs et savoir-faire de ses hommes et femmes. En outre, il ne peut s’effectuer sans la prise en compte de tous les acteurs sociaux et de toutes les ressources humaines que compte ce pays.

Cependant, la plupart des indicateurs sexo-spécifiques montrent que la femme est désavantagée par rapport à l’homme dans des domaines jugés vitaux (santé, nutrition, économie, éducation, alphabétisation,…)

L’étude sur la fracture numérique de genre en Afrique de l’ouest (2004), menée au Burkina Faso, au Bénin, au Cameroun, au Mali, en Mauritanie et au Sénégal, vient confirmer que le domaine des technologies de l’information et de la communication n’échappe pas à cette règle. L’étude montre en effet que, dans les six pays concernés, les femmes ont un tiers de chance en moins que les hommes de bénéficier des avantages et des opportunités de la société de l’information.

Selon la Commission Economique Africaine (CEA), les femmes qui représentent 50% de la population, accomplissent 60% du travail dans le monde. Mais elles n’y gagnent que 10% des revenues mondiaux et ne sont propriétaires que de 1% de la richesse mondiale.

Avec une population constituée à près de 52% de femmes, le Burkina Faso est conscient qu’aucune politique de développement humain durable ne peut produire les résultats escomptés sans une véritable promotion de la femme, sa réelle implication dans le processus de développement et à la prise de décision, et une appropriation des technologies de l’information et de la Communication. Ces technologies, en promettant de meilleures perspectives économiques, une participation politique plus grande, une communication avec le monde extérieur, un accès facile à l’information et une capacité accrue d’acquérir des connaissances et des compétences et de transcender les restrictions sociales, offrent des occasions uniques et opportunes pour les femmes.

Les TIC sont particulièrement importantes pour les femmes pauvres car elles élargissent leur accès aux ressources dont l’absence définit la pauvreté. C’est pour cette raison que les Nations Unies placent désormais l’accès aux technologies de l’information et de la communication, après la lutte contre la pauvreté, l’exclusion et la violence, au cœur du devenir de la condition féminine dans le monde.

Cependant, triste est de constater que, la plupart du temps, les TIC demeurent inaccessibles aux populations féminines du Burkina Faso et cela pour plusieurs raisons : faible niveau de scolarisation, pesanteurs socioculturelles, mentalités rétrogrades voulant que la technologie soit du domaine des hommes, faiblesse des revenus, ignorance de l’impact que peuvent avoir les TIC face à la satisfaction de leurs besoins fondamentaux, manque de compétence, absence de contenus adaptés et utiles, etc.

Au regard de cette donne, la 5ème édition de la SNI a retenu le thème « TIC et genre » pour interpeller et sensibiliser tous les acteurs concernés sur la nécessité de favoriser l’appropriation des technologies de l’information et de la communication par toutes les couches sociales, notamment les filles et les femmes, afin de réduire considérablement la fracture numérique du genre au Burkina Faso.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Vos Anonces sur notre site

Passez vos Annonces sur notre site web et bénéficiez de la meilleure visibilité du Web sur 


Donnez votre avis à propos de notre site weeb

Les Tic et le développement durable au  Cameroun
Tel : +236777695618

Mail @yahoo.cm

PUBLICITÉ DU MOIS

TOP Teléchargement

3) Comment trouver des fonds auprès des organisations de financement ?
4)Tout savoir avant entamer un projet dit de  Developpement
5) Stratégie Nationale de Développement des TIC au Cameroun
6)Glossaire de mot de developpement.pdf
 

PUBLIER UNE INFORMATION
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document  à publier? Alertez vite l'équipe de la rédaction  appuyez sur Contact et envoyer

Nous vous rappelons que vous êtes seul responsable des propos publiés sur notre blog.

LIENS PARTENAIRES

 

NOUS CONTACTEZ

Club RICPTID
Tél:    (237)677695618 / 
698506870

POUR NOUS ECRIRE CLIQUEZ SUR  :Contact 

VOTRE SOUTIEN COMPTE
Vous appréciez les articles que nous mettons en ligne et notre manière d'aborder l'actualité. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous offrir une information indépendante.
Merci de vos généreuses contributions.
Envoyer vos dons  ou contribution
par orange money-mobile money
au 677695618 ou au 698506870

et signalez nous a cette adresse
Cliquez sur Contact